Logo 0
Logo ss

 Initiation à la reliure de livre avec Rose-Lyne Aernout
 Sauvez nos reliures
 La restauration d'un vieux livre par un artisan
 Atelier de reliure de Roncq
 Coudre un livre : partie 1/2
 Coudre un livre : partie 2/2
 La dorure :  Initiation 
 La restauration : d'un livre ancien
 La reliure à la Japonaise

Partager "Vidéos et liens sur la reliure" sur facebookPartager "Vidéos et liens sur la reliure" sur twitterLien permanent

LES DECOUVERTES

flux RSS de la boite LES DECOUVERTES

La bibliothèque, un lieu à part dans une maison d’arrêt

Chaque vendredi après-midi, des tournées sont effectuées avec ce chariot auprès des détenus pouvant emprunter des ouvrages.

Chaque vendredi après-midi, des tournées sont effectuées avec ce chariot auprès des détenus pouvant emprunter des ouvrages. 
© (Photo NR, Jérôme Dutac)

Pour promouvoir la lecture en prison, une convention a été signée avec Agglopolys, la maison d’arrêt et le service pénitentiaire d’insertion et de probation.

C’est un partenariat qui ne date pas d’hier. « Quand Jack Lang était ministre de la Culture, il avait déclaré qu’il souhaitait que la culture soit présente dans tous les ministères. Et, en tant que maire de Blois, au moment de l’ouverture de la bibliothèque Abbé-Grégoire, il a pensé avec son équipe aux publics empêchés, c’est-à-dire à ceux privés d’un accès à la lecture. C’est ainsi qu’une première convention a été signée avec la prison de Blois en 1996 », explique Christophe Degruelle, président d’Agglopolys, qui signait, ce vendredi 14 septembre, pour la troisième fois depuis 2008 (date à laquelle il a pris la tête de la communauté d’agglomération) cette convention avec le Service pénitentiaire d’insertion et de probation (Spip) de Loir-et-Cher et la maison d’arrêt de Blois. 

Une équipe, constituée d’agents de la bibliothèque Abbé-Grégoire et de la médiathèque Maurice-Genevoix, intervient à la prison pour apporter une expertise technique et une veille sur la qualité du fonds (livres, périodiques et CD) mis à la disposition des détenus, et pour assurer un prêt régulier de documents. Les vendredis après-midi, un chariot, emmené par Xavier, détenu en charge de la bibliothèque depuis mai 2018, un agent des bibliothèques d’Agglopolys et un surveillant de la maison d’arrêt, passe auprès des prisonniers dans leur cellule. 

Un espace d’échanges et d’activités culturelles« J’ai pris mes fonctions en septembre 2017 et, à mon arrivée j’ai été agréablement surpris par l’état de la bibliothèque et du rôle qu’elle pouvait jouer », souligne Gérald Pidoux, chef d’établissement de la maison d’arrêt de Blois. « Cet espace est un lieu d’échanges et d’activités culturelles. » Dès l’arrivée d’un détenu à la maison d’arrêt, celui-ci est incité à emprunter un livre, comme l’a rappelé René Beltoise, directeur du Spip de Loir-et-Cher : « Le réaménagement du lieu permet un usage plus large. » Pour limiter la dégradation ou le vol d’ouvrages, un logiciel a été mis en place permettant d’indexer chaque livre et d’indiquer les dates d’emprunt et de retour. « La bibliothèque est un lieu à part dans une maison d’arrêt, car c’est une ouverture vers l’extérieur. Elle est donc très respectée », confie Gérald Pidoux.

En prenant en charge cette bibliothèque, Xavier, détenu, a commencé par faire un inventaire complet. « Je me suis aperçu qu’il y avait de la perte. Je me suis occupé d’aller en récupérer auprès des prisonniers et de faire venir davantage les détenus dans ce lieu », reconnaît-il. « On se rend compte que l’accès aux livres permet de stabiliser ceux qui sont enfermés ici. Ça les apaise. »

Source : https://www.lanouvellerepublique.fr
Auteur : Rédaction
Date : 20/09/2018

 

Partager "La bibliothèque, un lieu à part dans une maison d’arrêt" sur facebookPartager "La bibliothèque, un lieu à part dans une maison d’arrêt" sur twitterLien permanent

Paths

A    P R O P O S   D E

Les Editions Paths est un projet d'édition qui a pour but de favoriser et diffuser la creation artistique contemporaine. Pour cela, nous reunissons trois projets d'édition independants qui deviennent des labels.

  • CONTINUE DE CREUSER, soutien de la pratique de photographie argentique.
  • ABOVE THE WALL, récits photographiques autour d'histoires, de lieux, de pratiques, de passions„ .
  • NOFUTURE, projet collaboratif où viennent converger autour d'un thème des illustrateurs, peintres, photographes, plasticiens, écrivains, graphistes ou encore musiciens.

Outre la volonté d'être une platefonne de création et de diffusion, ces trois projets ont comme tronc commun d'ouvrir les frontières. Ainsi nous présentons aussi bien des publications collaboratives que  monographiques et invitons professionnels comme amateurs.

Projet porté par Stéphane Bruneau et Gabriel-Marie Farey

    

 

    

Partager "Paths" sur facebookPartager "Paths" sur twitterLien permanent