Logo 0
Logo ss

 Initiation à la reliure de livre avec Rose-Lyne Aernout
 Sauvez nos reliures
 La restauration d'un vieux livre par un artisan
 Atelier de reliure de Roncq
 Coudre un livre : partie 1/2
 Coudre un livre : partie 2/2
 La dorure :  Initiation 
 La restauration : d'un livre ancien
 La reliure à la Japonaise

Partager "Vidéos et liens sur la reliure" sur facebookPartager "Vidéos et liens sur la reliure" sur twitterLien permanent

LES DECOUVERTES

flux RSS de la boite LES DECOUVERTES

2018/01/16 - La Bibliothèque nationale de France se félicite d'une fréquentation en hausse

C'est l'heure du bilan de l'année 2017 pour la Bibliothèque nationale de France, qui partage dans un communiqué de presse son niveau de fréquentation, mais aussi les visites de ses services en ligne ou encore la réussite de son Pass Lecture/Culture, lancé en avril 2017. 

BnF : Bibliothèque nationale de France

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Le Pass Lecture/Culture, commercialisé à partir du mois d'avril 2017 au prix de 15 €, a rencontré un vif succès, assure la BnF, avec une progression de 34 % par rapport à la vente de cartes annuelles en 2016, soit 1/3 d’abonnés en plus. Pour rappel, le Pass Lecture/Culture donne un accès illimité aux salles de lecture tous publics de la BnF, qui composent une vaste bibliothèque de référence, mais aussi à une quinzaine d’expositions chaque année et à près de 200 manifestations : festivals, concerts, lectures, colloques, conférences et spectacles vivants.

La fréquentation des sites de la BnF a progressé de 13 % par rapport à 2016. Les salles de lecture ont reçu 920 000 visiteurs, retrouvant ainsi un niveau de fréquentation qui n’avait pas été atteint depuis 5 ans. En 2016, on comptait 900.000 visites dans les salles de lecture. La Bibliothèque nationale de France compte 1,3 million de visiteurs sur l'ensemble de ses sites, en hausse par rapport à 2016 (1,2 million de visiteurs).

L’audience des sites en ligne de la BnF a augmenté de 20 % (bnf.fr, Gallica, Retronews, ressources catalographiques, data.bnf.fr) avec 36 millions de visites. L’agrégateur de la BnF, data.bnf.fr, a vu sa fréquentation progresser de 45 %. Après son lancement en 2016, le site de presse de la BnF, Retronews, a reçu 2 300 000 visites en 2017. Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF qui fête ses 20 ans, plébiscitée à 95 % par ses utilisateurs, a vu sa fréquentation augmenter de 11 %, recevant près de 16 millions de visites en 2017.

Les expositions ont connu une bonne fréquentation, notamment grâce à Paysages français, une aventure photographique et à Bakst et Mozart à la Bibliothèque-musée de l’Opéra. 

2017-2021 : les grands défis de la BnF, et comment elle compte les relever

La fréquentation des manifestations a quant à elle augmenté de 60 %, avec une nouvelle programmation, rythmée par des rendez-vous tels que le cycle de master-class littéraires, les conférences de l’Université populaire de la BnF (Cours méthodique et populaire de philosophie, Un texte, un mathématicien...), des rendez-vous avec les collections de la BnF (Les Trésors de Richelieu...) ou des événements comme le festival de lecture « Bibliothèque parlante ».

La BnF a coproduit des événements en région, noué des partenariats et prêté plus de 2000 œuvres pour une quarantaine d’expositions en région et également une quarantaine à l’étranger.

Source : Actualitté / Antoine Oury 

Partager "2018/01/16 - La Bibliothèque nationale de France se félicite d'une fréquentation en hausse" sur facebookPartager "2018/01/16 - La Bibliothèque nationale de France se félicite d'une fréquentation en hausse" sur twitterLien permanent

Rencontrer, créer et partager, voilà mon crédo.

Une rencontre, c’est un moment, un espace, un sourire, une émotion, une vibration.

La photographie, c’est ma vie. J’associe l’acte photo-graphique à une rencontre avant tout. La photographie est une manière de rencontrer les gens, de créer un lien. Je suis en effet fascinée par les histoires qui unissent les gens, les liens familiaux, d’amitié. Par la photographie, je me sens présente au monde. Mon regard s’aiguise chaque jour. Je développe une attitude d’ouverture sur les autres. Je redécouvre le monde avec la fraîcheur, l’innocence, la vivacité, la joie et l’étonnement. Ces moments photographiques sont de véritables temps de pause, propices à l’éveil d’une poésie toute personnelle. J‘accueille l’émotion dans les joies simples du quotidien et j’y trouve l’énergie de l’instant qui s’y déploie. Je construis des images à partir de la matière, en jouant avec la lumière, l’harmonie des couleurs et avec les émotions. Partager mes images me semble essentiel, considérant la photographie comme moyen d’expression qui s’adresse à autrui. J’aime que les gens me racontent leur histoire à partir de mes photographies.

Réunir mes trois passions, les enfants, les livres et la photographie, dans un seul ouvrage est source de grande joie. Deux imagiers photo sont publiés aux Editions la Martinière Jeunesse pour les petits. Je propose d’apprendre à nommer l’environnement immédiat de l’enfants et l’alphabet tout en s’éveillant au monde.

Nathalie Seroux, née à Lille en le 18 octobre 1968, diplômée de l’Ecole Supérieure de Commerce de Lille, commence sa carrière professionnelle comme responsable marketing communication. Depuis 1999, elle vit et travaille à Colombes En 2008, elle quitte le monde l’entreprise et se consacre entièrement à la photographie. Elle alterne travaux de commande et projets personnels. Pour nourrir sa démarche artistique, elle obtient un Master de Photographie & d’Art Contemporain à Paris 8, Mention Bien en Juin 2012 sous la direction de Paul-Louis Roubert et d’Arno Gisinger.

 

Partager "SEROUX NATHALIE" sur facebookPartager "SEROUX NATHALIE" sur twitterLien permanent