Logo 0
Logo ss

Le réseau

INFO COVID 19 : Toutes les bibliothèques sont actuellement fermées.

 

Partager "Découvrez le réseau" sur facebookPartager "Découvrez le réseau" sur twitterLien permanent

Des vidéos sur la Métropole

Partager "Des vidéos sur la Métropole" sur facebookPartager "Des vidéos sur la Métropole" sur twitterLien permanent

ACTUALITE : LA MOBILITE DOUCE

Partager "La mobilité douce et ses livres" sur facebookPartager "La mobilité douce et ses livres" sur twitterLien permanent

LES COLLECTIONS


 
Partager "Les visages" sur facebookPartager "Les visages" sur twitterLien permanent

Critique

 

Histoire d'une vie (Aharon Appelfeld)

note: 4Une formidable leçon de vie ! Médiathèque du Vieux Lille - 18 septembre 2019


On peut se poser la question : Aharon APPEFELD serait-il devenu un grand écrivain s’il était né ailleurs et à une autre époque ? Sans ses origines juives, quelle aurait été sa source d’inspiration ?

S’il a partagé le sort de millions de juifs, son œuvre nous laisse cependant entrevoir un destin singulier : connaître l’horreur des camps ; à 10 ans parvenir à s’enfuir; se cacher pendant des années dans la forêt, en perdre l’usage de la parole…
Enfant, Aharon APPEFELD fait montre d’une résistance extraordinaire. La fin de la guerre ne signifie cependant pas pour lui la fin de « l’aventure ». Après maintes péripéties, l’après-guerre l’entraîne jusqu’en Israël, avec interdiction d’utiliser l’allemand, la langue des assassins, ainsi que le yiddish.

Oublier le passé, créer un nouveau monde : voilà l’injonction faite aux juifs expatriés. Apprendre l’hébreu est un des moyens obligé pour y parvenir. Langue d’adoption, elle lui sera nécessaire pour tenter de mettre en mot l’indicible, et deviendra sa langue d’écriture.


Ce livre retrace de façon fragmentaire les souvenirs de l’auteur, depuis sa vie heureuse en famille à Czernowitz (à l’époque roumaine), jusqu’à son installation forcée et sa nouvelle vie en Israël.

L’homme suit le fil de sa pensée, narre les évènements au fur et à mesure qu’ils lui reviennent à l’esprit, exprime comment les souvenirs résonnent si longtemps après et impactent son corps.

Un livre profond, une merveilleuse leçon de vie. De très nombreux passages sur lesquels on ressent le besoin de revenir, tant ils évoquent notre commune condition humaine.

« Je ne suis pas un écrivain de l'holocauste et je n'écris pas sur cela, j'écris sur les hommes juifs. »

L’histoire de l’auteur, et celle des juifs assimilés, traverse comme un fil rouge chacun de ses livres.
En 2004, l’auteure israélienne Valérie ZENATTI (1970- ) traduit de l’hébreu en français "Histoire d’une vie". C’est le début d’une longue collaboration qui ne s’arrêtera qu’à la mort de l’auteur.

Une forte complicité reliait Valérie ZENATTI et Aharon APPELFELD. Accablée par la mort du vieil homme, sa traductrice s’est plongée dans ses souvenirs et a décidé de partir sur les pas de son ami, dans sa ville natale.
"Dans le faisceau des vivants", un beau livre hommage !





LIRE ET LE DIRE (Vieux Lille)