Logo 0
Logo ss

L'entorse

Depuis 2006, l’association l’Entorse s’est donné pour objectif de construire des passerelles entre le milieu de l’art et celui du sport et entre leurs publics respectifs à travers l’organisation de différentes manifestations dans toute la région Nord-Pas de Calais ainsi qu’en Eurorégion. Elle explore les croisements entre l’art et le sport par le biais des spectacles, des expositions, des ateliers artistiques et sportifs.

 Initiation à la reliure de livre avec Rose-Lyne Aernout
 Sauvez nos reliures
 La restauration d'un vieux livre par un artisan
 Atelier de reliure de Roncq
 Coudre un livre : partie 1/2
 Coudre un livre : partie 2/2
 La dorure :  Initiation 
 La restauration : d'un livre ancien
 La reliure à la Japonaise

Partager "Vidéos et liens sur la reliure" sur facebookPartager "Vidéos et liens sur la reliure" sur twitterLien permanent

LES DECOUVERTES

flux RSS de la boite LES DECOUVERTES

MARIE DARRIEUSSECQ, MARRAINE DE LA 2ÉME NUIT DES BIBLIOTHÈQUES

QUI EST MARIE DARRIEUSSECQ ?

Marie Darrieussecq est née en 1969 à Bayonne et a passé son enfance dans un petit village du Pays basque auquel elle reste très attachée. Cet attachement et le retour aux sources ne sont pas sans danger d’enfermement comme elle le conte si bien dans Le Pays où les thèmes de naissance et de mort sont intimement liés.

Elle a fait de brillantes études de lettres, entrant à l’Ecole Normale Supérieure en 1990 et réussissant l’agrégation de lettres modernes en 1992. Elle est également docteur ès-lettres. Sa carrière d’écrivain commence en 1988, lorsqu’elle reçoit le prix du jeune écrivain de langue française pour une nouvelle, La Randonneuse. Elle publie son premier roman, Truismes, en 1996, alors qu’elle est chargée de cours à l’université de Lille3. Le succès en est grand avec près de 300 000 exemplaires vendus et la traduction dans une trentaine de langues.

Elle a obtenu le prix Médicis en 2013 pour le roman Il faut beaucoup aimer les hommes.

Marie Darrieussecq est une femme engagée pour de grandes causes. Elle est marraine du Réseau DES France, association d’aide aux victimes du distilbène. Elle est aussi marraine de l’association Bibliothèques Sans Frontières et se rend régulièrement en Afrique et notamment au Rwanda. A partir de septembre 2011, elle a tenu sur France Culture, une chronique hebdomadaire intitulée « Place aux femmes » dans l’émission Les Matins

QUELQUES OUVRAGES DE MARIE DARRIEUSSECQ

Truismes

Le Bébé

Il faut beaucoup aimer les hommes

Tom est mort

Bref séjour chez les vivants

Le pays

Le mal de mer

 Zoo

LES COUPS DE COEUR DE MARIE DARRIEUSSECQ

Outre les thèmes qu’elle a souhaité évoquer lors de ses rencontres avec le public dans les médiathèques de Lille-Sud, Lesquin et Roubaix, Marie nous a confié ses coups de cœur qui seront déclinés dans ertaines bibliothèques: l’Afrique et Abdourahman A. Waberi, le photographe Charles Fréger et la Corée, pays où elle est le plus traduite, et dont la capitale Séoul, est mise à l’honneur lors du week-end des 17-18 octobre de la saison Renaissance (Lille3000).

SUIVEZ MARIE DARRIEUSSECQ DANS LA MÉTROPOLE !

17h : à la médiathèque de Lille- Sud, elle parlera de l’écriture avec l’auteur coréenne, Kyung-Ran Jo, venue spécialement de Séoul pour la Nuit des bibliothèques. On y verra quelques-uns des manuscrits de Marie Darrieussecq.

19h : à la médiathèque de Lesquin, où Marie Darrieussecq mettra à l’honneur l’association Bibliothèques Sans Frontières dont elle est marraine depuis 2007 et l’Afrique. Interviendra avec elle dans cette médiathèque un des plus grands écrivains africains, Abdourahman A. Waberi, venu de Washington pour cette rencontre. Marie aime l’Afrique et elle se rend souvent pour Bibliothèques Sans Frontières dans des pays africains et notamment au Rwanda. Son prochain roman devrait avoir pour cadre ce continent.

22h : à la médiathèque de Roubaix, où vous entendrez Marie Darrieussecq vous entretenir d’un de ses sujets de prédilection, le monde  animal… dont nous faisons tous partie ! Lisez avant la séance Truismes, roman allégorique dans lequel nous assistons à la transformation progressive de la narratrice en truie, et vous saurez jusqu’où l’imagination de Marie peut aller ! Un régal ! A deux pas de là, à la médiathèque centrale de Tourcoing, vous pourrez découvrir les photographies de Charles Fréger, de la série Wilder Mann qui sont en résonance parfaite avec ce thème.

Partager "MARIE DARRIEUSSECQ, MARRAINE DE LA 2ÉME NUIT DES BIBLIOTHÈQUES" sur facebookPartager "MARIE DARRIEUSSECQ, MARRAINE DE LA 2ÉME NUIT DES BIBLIOTHÈQUES" sur twitterLien permanent